Les couples qui ont conçu auparavant peuvent penser que la seconde (ou la troisième fois) sera facile mais ce n’est pas toujours le cas. L’infertilité secondaire est l’incapacité à mener une grossesse à terme après avoir donné naissance avec succès à au moins un enfant précédemment. Les médecins spécialisés en fertilité de chez Procrea au Québec en Ontario parlent de tout ce que vous devez savoir sur l’infertilité secondaire.

L’âge est toujours un facteur. Quel qu’ait été votre âge lors de la conception de votre dernier enfant vous êtes maintenant plus âgés, ce qui peut avoir une influence sur votre fertilité. Les femmes possèdent moins d’ovocytes au fil des années mais les tests de fertilité et une consultation peuvent aider à savoir si dans votre cas les ovocytes sont la cause du problème.

Les hommes peuvent aussi souffrir d’infertilité secondaire. Une faible numération des spermatozoïdes peut affecter les chances d’un couple à concevoir. L’âge, les médicaments, les suppléments de testostérone et la chaleur peuvent affecter la quantité et la qualité du sperme. Les hommes doivent surveiller leur consommation d’alcool, qui affecte leur production de sperme.

Nos hormones et notre santé en général peuvent changer avec l’âge, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Rester en bonne santé en suivant un régime alimentaire équilibré et en faisant de l’exercice, éviter de consommer de la drogue et de l’alcool peuvent vous aider à augmenter vos chances de tomber enceinte par vous-même ou avec des traitements de fertilité.

Le tabac contribue aussi à l’infertilité secondaire. La consommation de tabac peut provoquer des problèmes d’ovulation, endommager les ovocytes chez les femmes et l’ADN du sperme chez les hommes.

Les femmes qui ne jouissent pas d’un indice IMC idéal souffrent de taux d’implantation plus faibles et d’une ovulation irrégulière alors que les hommes en surpoids ont tendance à avoir des numérations de spermatozoïdes inférieures.

Les femmes qui souffrent de PCOS peuvent aussi rencontrer des difficultés à concevoir. Un PCOS récemment diagnostiqué ou diagnostiqué même avant la naissance du premier enfant peut affecter votre fertilité. Des règles irrégulières, des opérations chirurgicales ou des infections doivent être discutées immédiatement avec votre spécialiste en reproduction.

Si vous avez des difficultés à agrandir votre famille, il est temps de planifier une consultation de fertilité avec nos médecins chez Procrea. Contactez notre clinique au Québec ou en Ontario dès aujourd’hui !